L’épuisement psychique et émotionnel


Je suis forte ! Je suis une guerrière !

L'épuisement psychique et émotionnel peut être une conséquence lorsqu'on exige trop de soi et qu'on veut être forte. Il s’agit donc d’ un état de surcharge face au quotidien mais surtout face à l’effort déployé pour atteindre la perfection.

Cette fatigue extrême n'arrive pas du jour au lendemain. C'est un processus latent, qui se déploie lentement, il peut s’écouler 3 à 5 années jusqu'à la rupture, l’effondrement.

Bien que l'épuisement émotionnel se vive comme une fatigue mentale, il peut s'accompagner d'une grande fatigue physique. Lorsqu'il surgit, la personne peut ressentir une sensation de lourdeur, une impossibilité à continuer à aller de l'avant. Elle tombe alors dans une inertie dont il est difficile de sortir.


Il surgit lorsqu'un déséquilibre se produit entre ce que l'on donne et ce que l'on reçoit. Les personnes qui en souffrent sont généreuses, elles donnent tout ce qu'elles peu