psychothérapie et sophrologie VAUCLUSE 84, Sandra Barba sophrologue et psychologue vaucluse 84, sophrologue et psychologue nimes 30, sophrologue et psychologue 13 bouches du rhone, sophrologue et psychologue aix en provence, sophrologue et psychologue carpentras, sophrologue et psychologue orange, sophrologue et psychologue alès, e-thérapie france 13 le 30 et le 84, thérapie de couple, deuil, dépression, burn-out, sophrologie Sarrians, Vaison-la-Romaine, Avignon, Carpentras, aide, écoute, soutien, Caromb, violences, maternité, pleurs, joies, femmes, hommes, couple, sommeil, psychologie, psychanalyse

Sortir d'une dépendance affective

Nécessaire, que dis-je vitale, la dépendance affective vous attache, vous libère, vous enferme, vous soulage... On ne pense qu’à ça, elle nous hante ! Il existe différentes formes de dépendance : le sport, le sexe, la nourriture…., mais la dépendance affective est une addiction, une drogue que nous pouvons à terme qualifier de dure.

La dépendance affective est mal connue en France et pourtant elle touche actuellement 7 personnes sur 10. Les cas varient et peuvent aller parfois jusqu'à la dépression affective.

Si ce manque est affectif, sentimental ou sexuel, il nous faut trouver une personne capable de combler au mieux ce manque.

Cela semble tout à fait légitime de vouloir se débarrasser de ses souffrances, seulement voilà, est-il réellement possible d’assouvir ce besoin. Il faut comprendre par là, que c’est également un manque en nous que nous cherchons à combler par l’extérieur. Une fois, cette chose extérieure trouvée, elle nous est indispensable et nous en devenons dépendant ! Le manque se retrouve comblé par la présence de l'autre quel qu'en soit le prix. Au prix de payer le bon par le mauvais ?

Cela semble tout à fait légitime de vouloir se débarrasser de ses souffrances, seulement voilà, une relation amoureuse ne réussit pas à combler ce vide en nous !


L’autre devient alors à la fois votre bol d’air, votre équilibre, la raison de votre bonheur et en même temps votre pire ennemi et la raison de vos souffrances

Qu'est-ce qu'un manque ? C'est ce moment ou tout est vide en nous, ou nous nous sentons tellement démunie, brisée. A quoi cela nous renvoie-t-il ? A une peur d'être seul(e) ? Mais cette peur se cache enfouie dans notre inconscient et semble si dure à terrasser. S'attacher à un autre nous aide, nous sauve……….. et nous fragilise.


Et c’est en cela que les relations amoureuses sont excessivement importantes pour nous, elles sont ce besoin vital d'exister.


La dépendance se trouve en nous, et non à l’extérieur de nous, si vous considérez que l’autre a le rôle de combler votre vide et donc de vous rendre heureux(se), vous êtes alors en attente que cette même personne fasse quelque chose pour vous ! A savoir combler votre vide ou votre manque. C’est une chose impossible bien sûr puisqu’il est en vous et non à l’extérieur. L’autre aura beau faire tout ce qu’il pourra, ce ne sera jamais assez pour remplir votre vide !


De plus cela veut dire que votre bonheur dépend de quelqu’un d’autre ! Et si votre bonheur dépend de ce quelqu’un, vous avez donc besoin de lui ?!

Vous êtes à ce moment dépendant et votre bonheur ne vous appartient plus. Si l’autre vous donne ce que vous attendez, vous êtes heureux(se), si il ou elle ne vous le donne pas, vous êtes alors malheureux(se)….



Et je ne parle pas ici d’amour. Nous recherchons tous quelque chose. Un idéal, à transformer en réel. Mais dépendre, est-ce aimer ? Dépendre, n'est ce pas qu'une peur d'être seul(e) ? Combler le vide en soi est peut-être alors motivé que par une recherche de l'amour de soi ?

L’attachement à quelque chose ou quelqu’un, c’est de vouloir posséder, tenir ou maintenir quelque chose ou quelqu’un car cela nous remplit, nous aide ou nous comble (remplir le vide). C’est donc maintenir par « peur de perdre » et non par « amour de l’autre » !!


Êtes-vous concerné(e) ? Posez vous ces questions simples ?

  1. Vous vous attachez vite et multipliez les faux départs, les relations compliquées, souffrez-vous ? de ce mode de fonctionnement avec l'autre ?

  2. Faites-vous des crises de jalousie ? Vous sentez vous possessif(ve) ou trahie quand il ou elle s'absente ?

  3. Aimeriez-vous une vie sentimentale stable ?

Si vous avez répondu OUI à ces questions, prenez rendez-vous ici

Sandra Barba

0 vue

© Pratique de psychothérapie et sophrologie Sandra Barba  07 60 36 58 32 - 89  rue du portail neuf - 84810 Aubignan

 SIRET 514 610 393 00019 - APE 8690F

Mentions Légales - Référencement OO-WEB.FR

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône

psychothérapie et sophrologie VAUCLUSE 84, Sandra Barba sophrologue et psychologue vaucluse 84, sophrologue et psychologue nimes 30, sophrologue et psychologue 13 bouches du rhone, sophrologue et psychologue aix en provence, sophrologue et psychologue carpentras, sophrologue et psychologue orange, sophrologue et psychologue alès, e-thérapie france 13 le 30 et le 84, thérapie de couple, deuil, dépression, burn-out, sophrologie Sarrians, Vaison-la-Romaine, Avignon, Carpentras, aide, écoute, soutien, Caromb, violences, maternité, pleurs, joies, femmes, hommes, couple, sommeil, psychologie, psychanalyse